QUI A TUÉ MON PÈRE de Edouard Louis

Un long cri, une souffrance intime.

« Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses. »

Ce livre m’a fait penser à cette réplique culte du Bon, la Brute et le Truand, tout d’abord pour le simple fait qu’il divise effectivement le monde en deux : ceux chez qui tout ou partie de ce long cri rentre en résonance intimement, hors et au-delà de toute analyse intellectuelle et ceux qui vont le dénigrer, le trouvant caricaturalement mélodramatique. Et puis finalement, ce livre n’est-il pas aussi l’histoire de ceux qui ont le doigt sur la gâchette ou tout du moins qui sont du bon côté de la crosse, face à ceux qui creusent leur tombe ?

Ce texte est une souffrance, celle vécue par les parents de l’auteur, celle de l’incompréhension et de l’impuissance, une souffrance source d’une violence faite à soi-même, qui brise les rêves et les espoirs avant qu’ils aient pu s’exprimer, une violence à soi qui s’extériorise en violence aux autres – en particulier envers ce fils différent – faute de pouvoir rugir sa haine, son amertume, son désespoir à la face de ceux qui au loin, inaccessibles, alimentent la mécanique implacable qui broie la famille d’Edouard Louis et ses semblables. Lire la suite

Publicités

HOMO DEUS de Y. N. Harari vs ORIGINE de Dan Brown

L’art et la manière …

Amateur de high-tech, de réflexions sur l’évolution de la société, de culture, de science-fiction, j’avais envie de me plonger dans cet essai d’un universitaire israélien dont beaucoup de médias faisaient l’éloge : Homo Deus, une brève histoire de l’avenir. Influence croissante de l’intelligence artificielle dans notre vie quotidienne, apparition de services de plus en plus personnalisés au détriment de la vie privée, main mise – même si elle est involontaire – des acteurs mondiaux du numérique dans les processus démocratiques, perte de contrôle de ces mêmes géants sur les outils qu’ils ont créés, … les thèmes évoqués dans la pléthorique couverture presse dont ce livre et son auteur ont fait l’objet, promettaient une lecture passionnante, soulevant des questions fondamentales sur les choix que nous allions faire pour dessiner la société dans laquelle nous voulions vivre.

Cet exercice de futurologie venait d’ailleurs après un premier ouvrage, Sapiens, une brève histoire de l’Humanité, retraçant l’évolution de l’homme, visant à expliquer comment cet être ni spécialement agile ni spécialement fort avait pu dominer le monde, asservir la plupart de ses créatures et commencer à avoir une influence significative sur la nature. Lire la suite

NE TIREZ PAS SUR L’OISEAU MOQUEUR de Harper Lee

Harper LeeA mettre immédiatement entre toutes les mains !

Jusqu’à la semaine dernière je ne connaissais pas Harper Lee, bien que le titre de son roman mythique « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur », paru en 1960, réveillait en moi quelques neurones. C’est en écoutant une émission de radio il y a une dizaine de jours que j’ai découvert que son livre, Prix Pultizer 1961, était considéré comme une oeuvre majeure contre la ségrégation et le racisme, le livre le plus étudié dans les établissements scolaires américains, et avait été vendu à 40 millions d’exemplaires dans le monde. Cerise sur le gâteau, il en avait été tiré un film avec Gregory Peck, récompensé de 3 Oscars !

Pourquoi faisait-il soudain l’actualité ? Parce que jusqu’au début 2015, « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » était le seul roman d’Harper Lee, et qu’a priori il devait rester à jamais le coup de génie de cette dame âgée aujourd’hui de 89 ans. Mais voilà, après 55 ans de silence, un deuxième roman faisait soudain son apparition, engendrant d’ailleurs quelques polémiques sur sa découverte et même sur son véritable auteur. Comme il se passe 20 ans après le premier roman et met en scène les mêmes personnages, la critique n’a pas manqué de le comparer à son illustre prédécesseur, le jugement, à tout point de vue, étant nettement en faveur du premier.

Flânant dans ma librairie préférée, qui avait profité de cette actualité pour remettre bien en évidence le fameux roman dans sa version Livre de Poche, je n’ai pas résisté. Lire la suite

UN MIX ELECTRIQUE 100% RENOUVELABLE ? Rapport de l’Ademe

Ademe200pxVoilà un projet mobilisateur pour les 30 ans à venir !

Ce rapport personne ne l’aurait imaginé il y a quelques années, ni peut-être même quelques mois. Son auteur, l’Ademe, semble même surpris à la fois de son audace, ce que l’on peut comprendre compte tenu du mix électrique actuel et de ses acteurs, et encore plus des résultats, qui montrent que techniquement un mix électrique 100% renouvelable, est potentiellement réalisable à l’horizon 2050 avec un coût analogue au coût d’une production qui continuerait à faire la part belle au nucléaire.  Lire la suite

LES DESSOUS DE LA CACOPHONIE CLIMATIQUE de Sylvestre Huet

Un livreCacophonie court et clair pour revenir aux enjeux fondamentaux de la COP21

Sylvestre Huet, journaliste scientifique à Libération suit depuis plus de 20 ans la problématique du changement climatique et a écrit sur le sujet de nombreux articles. Pour preuve, les 3 interviews faites en 2002, 2007 et 2013 du climatologue français Edouard Bard, qu’il publie en annexes, et qui sont extrêmement éclairantes sur l’affligeante inertie de nos décideurs politiques. Lire la suite

LA TROISIEME REVOLUTION INDUSTRIELLE de Jeremy Rifkin

La 3eme rev indusLe livre a 4 ans mais hier à Grenoble, Jeremy Rifkin participait à la première édition du « World Dream Forum » un nouveau lieu d’échanges et de prospectives. Et son livre est plus que jamais d’actualité d’autant que les directions et solutions proposées pour aller vers la société post-carbone et relever le défi du changement climatique nécéssitent des choix politiques, énergétiques et économiques lourds – souvent à l’opposé des dogmes et des systèmes sur lesquels se sont développées nos sociétés depuis plus d’un siècle – et dont la mise en oeuvre nécessitent du temps. Lire la suite